Général

Nous testons les insectes comme source de protéines dans les aliments pour chien : faiblesse ou sens ?

Dans cet article, je vous parle de la nouvelle tendance à utiliser les insectes comme source de protéines dans les aliments pour chiens. De plus, j’ai testé et analysé les aliments de trois fabricants allemands. Ici, vous pouvez donc savoir si cette nourriture a un sens ou si elle est complètement absurde. Bonne lecture à tous !

Le thème “protéine d’insecte” est actuellement une tendance absolue sur le marché des aliments pour chiens. Beaucoup pensent directement au camp de la jungle de RTL, mais en fait, les insectes sont consommés et utilisés dans de nombreuses régions du monde comme une source de protéines complètement naturelle et normale.

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), environ deux milliards de personnes dans le monde se nourrissent d’insectes. Par rapport à la viande et au poisson, ils fournissent des protéines et des nutriments de haute qualité. Les insectes sont particulièrement importants comme complément alimentaire pour les enfants malnutris, car la plupart des espèces d’insectes sont riches en acides gras insaturés (comparables aux poissons). Ils sont également riches en fibres et en micronutriments tels que le cuivre, le fer, le magnésium, le manganèse, le phosphore, le sélénium et le zinc. (source)

Ce n’était donc qu’une question de temps avant que les insectes n’atterrissent dans la gamelle du chien. Devrions-nous tous passer aux protéines d’insectes à l’avenir ? C’est la réponse que j’aimerais élaborer avec vous. Et pour ce faire, illuminez le sujet une fois de deux côtés :

Que signifie la protéine d’insecte pour l’environnement ?

Et est-ce sain et bon pour la santé de votre chien si vous lui donnez chaque jour des protéines d’insectes ?

Parce que ce sont en fait deux paires de chaussures complètement différentes. Allons-y ! Allons-y !

Pourquoi les aliments pour chiens fabriqués à partir de protéines d’insectes sont-ils beaucoup plus durables ?

Jetons un coup d’oeil à ces chiffres nus : Selon l’Office fédéral de la statistique, une personne en Allemagne consomme en moyenne 60 kilos de viande par an. Et ce nombre augmente d’année en année. Et nos chiens mangent en moyenne 164 kilos de viande. Presque trois fois plus. Si l’on calcule maintenant que nous comptons 8,6 millions de chiens rien qu’en Allemagne, il y en a une quantité incroyable.

Quel est le rapport avec l’environnement ?

Nous savons tous que la production de viande est néfaste pour l’environnement. Selon un rapport du World Watch Institute, l’élevage est responsable de la moitié ( !) de tous les gaz nuisibles au climat.

Si un kilogramme de bœuf est produit, 15 415 litres d’eau sont utilisés, selon l’organisation de protection de l’environnement WWF. C’est plus d’une centaine de baignoires pleines. Par kilogramme de bœuf !
Comment est-ce possible ? C’est très simple : cette quantité est constituée de toute l’eau produite pendant les trois ans d’élevage d’un bovin : eau potable pour le bétail et eau pour le nettoyage des étables. En fin de compte, un bœuf apporte environ 200 kilogrammes de viande. Cela se traduit par 155 litres d’eau par kilo. (source)

Les grands enjeux du changement climatique sont tous liés à la viande

Si l’on compare maintenant les nombres d’un insecte et d’une vache, c’est tout à fait clair !
Ces photos le montrent de manière très frappante, j’ai donc pris la liberté de les utiliser à partir de la page “Green Petfood”. (Source des figures et illustrations)

contamination des sols

utilisation des terres

Afin de “produire” des aliments pour animaux de toutes sortes, une grande partie des terres agricoles utilisables dans le monde entier est consommée.
Plus précisément, pour produire 1 kg de protéines de bœuf, il faut dix fois plus de terre que pour produire 1 kg de protéines d’insectes à partir de vers de farine, par exemple.

Actuellement, nous mangeons même à nouveau de la nourriture végétarienne depuis quelques mois. Et je suis d’accord avec ça.

Mais mon chien a besoin de protéines animales.

D’un point de vue social, les protéines d’insectes sont bien sûr aussi pleines d’avantages

Ce qui ne doit pas être nié : Les insectes sont un signal clair contre l’élevage industriel.

Si nous mangions tous plus de protéines d’insectes au lieu du bœuf, du porc ou du poulet et que nous allions chez le boucher biologique pour les types de viande habituels, de nombreux animaux s’en porteraient beaucoup mieux.