Général

Comment l’ostéopathie fonctionne-t-elle en tant que thérapie pour les chiens ?

Dans cet article, ma blogueuse invitée Kathrin Bormann – qui travaille comme physiothérapeute et ostéopathe pour chiens – vous explique ce qu’est l’ostéopathie pour une forme de thérapie et comment elle peut aider votre chien.

Dans cet article, vous trouverez également les symptômes possibles que votre chien peut présenter en cas de problèmes que l’ostéopathie peut très bien traiter. Bonne lecture à tous !

Tu n’as pas envie de lire beaucoup ? Ici, vous pouvez sauter directement aux symptômes et à la conclusion de l’article

L’ostéopathie devient de plus en plus un sujet important chez les chiens malades et est vue et utilisée par de plus en plus de propriétaires de chiens comme la principale forme de thérapie pour les maladies canines, en particulier l’appareil osseux et articulaire. Mais l’ostéopathie peut faire beaucoup plus que cela.

Je voudrais donc vous dire d’où vient l’ostéopathie et de quel type de thérapie il s’agit.

Comment l’ostéopathie est-elle apparue ?

Le mot ostéopathie vient du grec : Osteon = os et Pathos = souffrance. Cependant, l’ostéopathie ne peut pas simplement être obstinément traduite par “maladie osseuse” parce qu’elle a une signification beaucoup plus profonde. Le fondateur de l’ostéopathie, le Dr Andrew Taylor Still, a introduit cette nouvelle forme de médecine en 1874.

Son nom lui vient du fait qu’il a d’abord considéré le système musculo-squelettique comme le point de départ des affections pathologiques et s’est d’abord concentré exclusivement sur les troubles fonctionnels du squelette.

“Là où le mouvement du corps est perturbé, la maladie se propage.”

Plus tard, on a découvert que d’autres tissus de l’organisme peuvent également causer des blocages. Et c’est là qu’est née la forme actuelle du traitement ostéopathique.
Selon A. T. Still, le flux dans le corps en tant qu’unité est l’élément le plus important pour prévenir le développement de la maladie.

L’ostéopathie est donc une forme holistique de traitement qui considère le corps comme une unité, comparable à une horloge : si une roue dentée tombe en panne, tout le système est perturbé.

Il s’agit donc d’une thérapie holistique pour diverses maladies, et pas seulement pour les maladies de l’appareil locomoteur.

Les 3 systèmes de l’ostéopathie

Il y a 3 systèmes en ostéopathie qui sont inextricablement liés :

Ostéopathie pariétale = système musculo-squelettique
Ostéopathie viscérale = organes internes
Ostéopathie cranio-sacrée = plaques crâniennes, sacrum, membranes cérébrales et de la moelle épinière.

L’ostéopathie pariétale correspond au concept traditionnel de l’ostéopathie. Elle est à la base de tous les traitements ostéopathiques et se concentre sur l’examen et le traitement de l’appareil locomoteur, y compris les os, les ligaments et les muscles. Elle diffère considérablement de la physiothérapie ou de la chiropratique.

Dans l’ostéopathie viscérale, l’accent est mis sur la mobilité naturelle (= déplacement des organes les uns contre les autres, pendant le mouvement ou la respiration) et la motilité (= mouvement de croissance à partir du développement embryonnaire) des organes et du tissu conjonctif environnant, ainsi que sur leurs suspensions et connexions ligamentaires entre eux.

L’ostéopathie cranio-sacrée concerne les os crâniens, les membranes de la moelle épinière et de la moelle épinière ainsi que le sacrum, car des lésions peuvent également y apparaître.

“L’ostéopathie mobilise les pouvoirs de votre chien pour s’auto-guérir.”

Une théorie de l’ostéopathie dit : Lorsque le mouvement d’un organe ou d’un système corporel est perturbé (blocage, différences de tension), la maladie se propage.

Cela concerne non seulement l’appareil locomoteur, mais aussi les organes internes, les vaisseaux sanguins, tous les processus métaboliques et le système nerveux.

Chaque patient est vu et traité individuellement.

Cependant, le but de l’ostéopathie n’est pas de corriger un symptôme conventionnel ou de traiter obstinément une radiographie, mais de stimuler les mécanismes de régulation.

Cela signifie que le corps mobilise ses pouvoirs d’auto-guérison et que l’animal trouve automatiquement un équilibre sain pour lui-même.

Guérir ici ne signifie donc pas “simplement corriger les symptômes”.
Mais cela va plus loin : le corps du chien doit retrouver son équilibre. C’est pourquoi l’ostéopathie considère le corps comme un système holistique.

Qu’est-ce que l’ostéopathie a à voir avec le fascia ?

Dans le traitement ostéopathique, une pression très douce et des mouvements minimes influencent les tensions et les déséquilibres modifiés dans le corps.

Par conséquent, cette forme de thérapie est également très appropriée pour les animaux anxieux et peu sûrs.

Je travaille principalement sur le système fascial, c’est-à-dire le tissu conjonctif.

Les fasciae sont un réseau de tissus conjonctifs qui pénètre et enveloppe tout le corps (par ex. comme fascia sous-cutané).

Les ligaments et les tendons sont également inclus.

De plus, les fasciae entourent les muscles et les organes internes et rayonnent dans ceux-ci, entourent les articulations sous forme de capsules articulaires et servent partout dans le corps de tampon, ainsi que de protection contre la friction et les blessures.

En ostéopathie, les membranes de la moelle épinière et de la moelle épinière sont également comptées comme fasciae et peuvent être traitées avec les techniques Cranio Sacral en cas de troubles de tension.

Il est important, par exemple, que les organes internes puissent glisser l’un à côté de l’autre facilement et sans frottement pendant les mouvements physiques ou la respiration, ou que le crâne ait une certaine élasticité malgré l’os ferme et que les plaques crâniennes ne soient pas “inclinées”.

De quoi sont responsables les fasciae ?

Le fascia est important pour le flux sanguin et lymphatique, et donc aussi pour le fonctionnement du système immunitaire, ainsi que pour le métabolisme.

Comme vous pouvez le constater, les fasciae sont présents partout dans le corps et peuvent donc causer des problèmes partout.

Ils peuvent très rapidement transférer les défauts de tension d’une région du corps à l’autre, puisque le fascia est relié entre eux partout et que les fasciae sont imbriqués les uns aux autres.

Par exemple, des problèmes dans le sacrum (articulation sacro-iliaque) peuvent entraîner des maux de tête ou des problèmes avec la colonne cervicale et vice versa.

“La tension du fascia est invisible sur les radios, CT ou IRM.”

Les problèmes surviennent souvent après l’opération parce que les fasciae ont été endommagés, collés ensemble, deviennent mats et les tensions continuent à s’enchaîner sur le corps. Même les cicatrices qui se trouvent profondément dans le corps, par exemple dans les organes prélevés sur le corps, peuvent causer des problèmes majeurs. Cependant, les ostéopathes peuvent détecter et traiter ces troubles.

Il peut également se produire des concaténations qui surviennent d’abord dans le système viscéral (= organes internes) et qui se manifestent ensuite par le système musculo-squelettique (= système pariétal) avec des symptômes tels que douleurs dorsales ou boitement.

Par conséquent, les causes des problèmes de l’appareil locomoteur peuvent parfois se trouver ailleurs.

Le fascia est très souvent à l’origine de problèmes douloureux, pour lesquels aucune cause ne semble pouvoir être trouvée.

Parce qu’ils ne peuvent pas être visualisés à l’aide de techniques d’imagerie (rayons X, tomodensitométrie ou TRM) et qu’ils reçoivent malheureusement peu d’attention en médecine orthodoxe. Il a déjà été prouvé qu’ils peuvent se contracter activement pendant le stress.

Cette vidéo explique très joliment, ce qu’elle a avec Faszien sur elle-même.

Cela signifie que le stress peut causer de la tension et de la douleur. Même avec l’animal !

Conclusion : Quels types de symptômes le chien présente-t-il lorsqu’il y a un manque de tension dans le système fascial ?

Indications d’un déséquilibre dans le système du fascia :

  • Douleur et boiterie peu claires
  • Problèmes musculaires, tensions
  • Restrictions de mouvement, malpositions
  • Arthroses, changements dégénératifs
  • maladies articulaires telles que HD, ED ou après une amputation
  • spondyloses
  • engorgements
  • Vertèbres en forme de coin ou de papillon
  • hernie discale
  • Syndrome de compression de Cauda Equina
  • Maladies neurologiques, paralysies de toutes sortes
  • Œdème, troubles du système lymphatique

Problèmes que l’ostéopathie peut aider à résoudre :

  • Pour la réduction/échec des analgésiques
  • Vieux animaux qui ne peuvent plus être opérés
  • Maladies neurologiques et paralysies de toutes sortes
  • Traumatismes (d’accident), p. ex. morsures, chutes, mauvais traitements
  • Changements soudains de comportement (même après un traumatisme, par exemple)
  • Toutes sortes d’éléments remarquables
  • Problèmes avant l’intervention chirurgicale ou en tant que rééducation après l’intervention chirurgicale
  • Les cicatrices (d’opération) peuvent causer des problèmes
  • aussi des cicatrices profondes dans le corps dues à des organes distants
  • Après castrations, césariennes, accouchements lourds
  • perte d’urine, incontinence, difficulté à soulever la jambe ou problèmes d’écoulement fécal
  • Quand d’autres thérapies manuelles atteignent leurs limites
  • Animaux traités médicalement à l’école
  • grignotage constant (pattes) sans déclenchement parasitaire
  • toux ou difficulté à respirer
  • difficulté à manger
  • problèmes digestifs
  • Faire de grandes affaires par étapes

Cette liste pourrait être prolongée pendant longtemps, puisque les changements fasciaux peuvent apparaître dans et sur le corps de différentes façons.

Des indications de perturbations dans le système cranio-sacré peuvent l’être :

  • Toutes les anomalies concernant le crâne
  • Après un traumatisme crânien / une opération du crâne
  • Aspect asymétrique visage / crâne / yeux / oreilles
  • Problèmes récurrents des yeux et/ou des oreilles sans cause décelable en médecine orthodoxe
  • Problèmes dans le dos, le sacrum, l’articulation sacro-iliaque, la colonne cervicale
  • Maladies telles que les accidents vasculaires cérébraux, le syndrome vestibulaire, l’hydrocéphalie (hydrocéphalie)

Si la perturbation réelle est éliminée et que la mobilité des structures tissulaires est rétablie, les compensations de votre chien (par exemple, une posture douce) se dissolvent également.

Un exemple d’un manque de tension dans le fascia :

Le dos de votre chien est-il sensible au toucher ou voûté en raison de problèmes (non reconnus auparavant) ou de tensions dans le tube digestif ? le vrai problème n’est pas la colonne vertébrale, comme on le suppose souvent à tort.

Dans cet exemple, ces problèmes ne peuvent donc pas être résolus par des massages ou des ajustements.

Cela signifie que si le dos est traité par des massages ou des lissages, les douleurs sont généralement présentes à nouveau assez rapidement, puisque le problème réel se situe ailleurs.
Le propriétaire du chien reste impuissant et l’animal continue d’avoir des problèmes ou même des douleurs.

Et tant que la cause réelle – dans ce cas, le problème dans le tube digestif – n’est pas résolue, les problèmes de dos ne cessent de se répéter.

Dans le pire des cas, la tension continue de s’étendre à tout le corps. Cependant, si les troubles du tractus gastro-intestinal sont détectés et corrigés avec succès, les problèmes de dos s’amélioreront également.

Malheureusement, j’avais déjà beaucoup de patients dans mon cabinet, dont tout le corps était tellement tendu que je n’ai pas pu découvrir d’abord l’origine du problème.

Dans de tels cas, cela peut prendre un peu de temps, et les problèmes sont souvent “épluchés” couche par couche, comme avec un oignon, jusqu’à ce que le problème initial original soit tracé.

La physiothérapie y atteint donc souvent ses limites.
L’ostéopathie, en revanche, offre ici un grand potentiel.
Comment vais-je vous dire exactement dans mon prochain article en tant que suite. 🙂

Qu’est-ce qui rend l’ostéopathie si spéciale ?

L’ostéopathie n’aide pas seulement votre chien avec des douleurs articulaires et des problèmes musculo-squelettiques. Elle peut faire tellement plus !

Il arrive souvent que la médecine orthodoxe ne soit pas en mesure de poser un diagnostic et donc de trouver une solution.

C’est particulièrement le cas si l’origine d’un problème se situe ailleurs et peut être vu, par exemple, dans les problèmes de dos qui proviennent en fait des organes ou dans les patelles causées par une cicatrice chirurgicale.

Nous, ostéopathes, venons d’apprendre à voir les problèmes physiques d’une toute autre façon. 🙂

Parce que le corps doit toujours être considéré de manière holistique : Tout est lié à tout et s’influence les uns les autres !

Il serait donc vraiment fantastique qu’un plus grand nombre de vétérinaires travaillent main dans la main avec les ostéopathes, car je trouve très souvent des troubles ou des indications de maladies qui ne sont pas encore connues.

Je peux donc envoyer le patient chez le vétérinaire pour un diagnostic plus approfondi, par exemple un prélèvement sanguin, une radiographie ou une échographie, etc. Ainsi, le patient est bien soigné de tous les côtés et vous vous complétez à merveille. Et il serait bon que les vétérinaires en informent également les propriétaires de leurs patients à fourrure.

“Il vaut mieux que les vétérinaires et les ostéopathes travaillent main dans la main.”

Pour certains patients, l’ostéopathie est un véritable salut, car elle peut enfin donner une indication sur l’origine du problème.

De nombreux patients ont déjà parcouru un long chemin de souffrance et ont reçu leur congé de l’hôpital comme ” hors traitement ” sans aucun diagnostic.

Dans des cas aussi difficiles, je travaille souvent en étroite collaboration avec un praticien du bien-être des animaux, car il y a généralement de nombreux chantiers sérieux et le patient doit être aidé le plus rapidement et le mieux possible.

Vous trouverez ici d’autres articles pour vos lectures ultérieures.

Vous trouverez ici un bel article de la revue vétérinaire allemande sur “L’ostéopathie en médecine vétérinaire” – écrit par mes grands et merveilleux professeurs d’ostéopathie.

Cette vidéo explique très joliment, ce qu’elle a avec Faszien sur elle-même.

ICI un autre article sur les fasciae au Centre de Santé.

Et maintenant, comme toujours, nous sommes heureux de vos commentaires : avez-vous eu des expériences avec l’ostéopathie chez vos chiens ? Vous avez des questions ou souhaitez nous faire part de votre expérience ? Nous sommes impatients de recevoir vos commentaires !

meilleures salutations

Katrin

Logo neu

Kathrin Bormann est blogueuse invitée et auteure aux Wauz et en tant que physiothérapeute et thérapeute ostéopathe pour chiens, responsable de l’arrière-plan des sujets importants sur les chiens. Elle travaille de manière indépendante dans la région d’Hildesheim. Pour en savoir plus sur Kathrin, rendez-vous sur son site internet kranke-pfoten.de et n’oubliez pas d’ajouter un lien vers sa page Facebook ! 🙂