Le chien de travail

Tout d'abord il faut différencier les lignées de travail des lignées de beauté.



Dans les deux cas, les critères de sélections seront bien différentes et ceux chez toutes les races qui comporte ces 2 lignées.



Par exemple un éleveur de lignée de travail retiendra un chien pour son mental, sa résistance en général et son mordant alors qu'un éleveur axé sur des lignées de beauté retiendra un chien pour son pelage, sa couleur ou son gabarit.



Prenons l'exemple du malinois.



A l'origine ce chien gardait les troupeaux, dormait souvent à l'extérieur. Il devra être donc plus résistant que le malinois de beauté où ses caractéristiques seront moins importante pour la beauté. Bien entendu, ce n'est pas parce qu'un chien est dit de lignée de beauté qu'il sera pour autant fragile ! Un malinois qui sera élevé pour le travail, en ring par exemple, sera testé en priorité sur son caractère et son mordant: Il devra mordre profond et proprement. Ces caractéristiques ne sont pas demandées pour une lignée de beauté. Pour un golden de travail, on retiendra plus sa capacité à pouvoir nager toute une journée pour la chasse au gibier d'eau par exemple et le rapport d'objets à l'eau: Chaque race à ses spécificités pour sa lignée.

Un éleveur consciencieux ne devra pas faire reproduire un chien qui ne correspondra pas aux critères de sélection dans le but de prolonger et de sélectionner le mieux possible les aptitudes du chien au travail. Bien entendu, il n'y à pas que des chiens de ring: Certains éleveurs retiendront en priorité les aptitudes du chien à sauter des obstacles pour l'agility. Certains affixes sont réputés pour tel ou tel discipline!

Photo: Source